Lettre de José Arias, président du comité de soutien de David Queiros